La Chine est le deuxième bénéficiaire mondial des Investissements directs étrangers (IDE) en 2019, son flux d’IDE ayant connu une hausse de 5,8% en glissement annuel pour atteindre 941,5 milliards de yuans (137,24 milliards de dollars) l’année dernière, a annoncé récemment le ministère chinois du Commerce.

Plus de 40.000 nouvelles entreprises à capitaux étrangers ont été créées l’année dernière, a déclaré le vice-ministre du Commerce, Qian Keming, lors d’une conférence de presse tenue à Pékin.

Le nombre de projets recevant plus de 100 millions de dollars d’IDE s’est élevé à 834 en 2019, en hausse de 15,8% par rapport à l’année 2018, a-t-il ajouté.

La structure d’IDE s’optimisait alors que 266 milliards de yuans d’IDE ont été dirigés vers les secteurs des hautes technologies en 2019, en hausse de 25,6% par rapport à l’année 2018, a précisé le responsable chinois.

Les investissements en provenance de Singapour ont grimpé de 51,1% en glissement annuel en 2019, tandis que ceux des Pays-Bas ont progressé de 43,1%, et ceux de la Corée du Sud ont augmenté de 21,7%.

Les zones de libre-échange (ZLE) pilotes ont joué un rôle très important dans l’attrait des investissements, a expliqué M. Keming, notant que les flux d’IDE vers les ZLE pilotes ont atteint 143,6 milliards de yuans.

Bouton retour en haut de la page
Fermer