L’adhésion de la Chambre des représentants à l’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA) en tant que membre observateur, constitue un couronnement et un acquis important pour la diplomatie parlementaire, a affirmé, jeudi à Rabat, le président de cette institution législative nationale Habib El Malki.

La Chambre des représentants devient, ainsi, la première institution législative à l’échelle africaine et arabe à intégrer cette organisation interparlementaire asiatique, grâce à son action régulière dans la région et à sa diplomatie parlementaire dynamique et sérieuse, a souligné M. El Malki dans une déclaration à la presse.

Amorçant une démarche nouvelle aux niveaux parlementaire et économique, le Maroc a lancé le chantier de la coopération sud-sud, qui s’est avéré fructueux, a relevé M. El Malki, ajoutant que la diplomatie parlementaire a adhéré à ce chantier en plaçant la coordination et la concertation avec les parlements du sud en tête de ses priorités.

Il a, dans ce sens, affirmé que la diplomatie parlementaire constitue un des canaux de dialogue importants qui vise à rapprocher les visions des peuples et à permettre l’échange entre les citoyens représentés par ces parlements, à travers les différents groupes d’amitié, ainsi que de s’informer sur la situation économique, sociale, politique, culturelle et environnementale des pays concernés.

“Le rapprochement avec les pays de la région de l’ASEAN est porteur de nombreuses significations, puisque l’avenir sera asiatique, compte tenu d’une série d’indicateurs socio-économiques et culturels”, a estimé M. El Malki, notant que tous ces facteurs ont poussé la diplomatie marocaine de s’orienter vers l’Asie, outre le raffermissement de ses relations constantes avec l’Afrique, l’Europe et l’Amérique latine.

Le Maroc a été admis en tant que membre observateur à l’occasion de la 41-ème assemblée générale de l’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA 41), tenue du 8 au 10 septembre à Hanoï.

L’Association des Nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) est un groupement économico-politique créé en 1967, qui comprend 10 pays, à savoir l’Indonésie, Singapour, la Malaisie, le Vietnam, la Thaïlande, le Myanmar, les Philippines, Brunei, le Laos et le Cambodge.

Ce groupement vise à accélérer la croissance économique, à réaliser le progrès social et le développement culturel en Asie du Sud-Est, ainsi qu’à établir une zone de libre-échange entre les pays membres.

Bouton retour en haut de la page
Fermer