La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a annoncé, jeudi, avoir adhéré à la charte “ensemble pour l’effectivité du droit constitutionnel à la parité”, de l’association Jossour Forum des Femmes Marocaines qui oeuvre pour le renforcement de la participation des femmes marocaines aux sphères publique, économique, sociale, juridique, culturelle et environnementale.

Le président par intérim de la CGEM, Mohamed Bachiri, a signé, mercredi à Casablanca, lors d’une séance de travail avec une délégation de l’association Jossour Forum des Femmes Marocaines la Charte “ensemble pour l’effectivité du droit constitutionnel à la parité” manifestant ainsi l’adhésion du secteur privé à ce projet de société, a indiqué la CGEM dans un communiqué.

Lors de cette rencontre, les deux parties ont échangé sur la nécessité de renforcer la participation des femmes marocaines à la vie active et à la prise de décision, en tant qu’enjeu majeur pour le développement socio-économique, a ajouté la même source, rappelant que les dispositions de la Constitution et les engagements internationaux du Maroc en la matière sont favorables à une réelle avancée vers la parité, d’où l’importance de mettre en place des mécanismes de mobilisation de l’ensemble des acteurs et des composantes de la société marocaine.

La CGEM a instauré dans ses statuts la parfaite parité pour les membres désignés de son conseil d’administration. Elle a également mis en place une Commission Genre et Égalité des Chances dont l’action s’articule autour de trois principaux axes à savoir la sensibilisation des entreprises, le renforcement des capacités de femmes du middle management et le réseautage et le partage des bonnes pratiques.

La Confédération patronale œuvre également pour une meilleure représentativité des femmes au niveau des conseils d’administration et des organes de gouvernance des entreprises à travers ses charte et label RSE lancés respectivement en 2006 et 2007.

Bouton retour en haut de la page
Fermer