Un protocole d’accord relatif aux opérations dans la zone maritime de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) a été signé récemment à Accra.

Signé par les chefs d’état-major des forces navales du Ghana, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée, du Sierra Leone, ainsi que le chef des garde-côtes du Libéria et le haut commandant de la gendarmerie nationale du Burkina Faso, ce protocole vise à fournir, entre autres, une réponse aux menaces à la sécurité maritime dans le golfe de Guinée, indique un communiqué de la CEDEAO.

Les responsables ont approuvé l’accord multilatéral établissant la zone maritime F et le protocole établissant le centre multinational de coordination maritime (MMCC) également pour la zone F, signée le 31 juillet 2018 à Lomé, au Togo, par les Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

Le protocole d’entente implique la collaboration, la coordination et la mise en commun des ressources nécessaires à la sécurité et à la sûreté collectives du domaine maritime de la zone F afin de renforcer les travaux du MMCC existant dans le cadre de mesures visant à renforcer les atouts cumulés des États membres par le biais de projets maritimes conjoints et combiner les opérations contre la criminalité.

Les chefs d’État de la CEDEAO, conjointement avec la Communauté économique des États d’Afrique centrale (CEEAC) et la Commission du golfe de Guinée (GGC), ont adopté le code de conduite et le protocole d’entente de Yaoundé lors de leur sommet de juin 2013 à Yaoundé (Cameroun).

 

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer