La Bourse de Casablanca a achevé le mois de février en territoire négatif, ses deux principaux indicateurs, Masi et Madex, cédant respectivement 2,34% et 2,44%.

Le Masi, indice global composé de toutes les valeurs de type action, a diminué à 11.358,17 points et le Madex, indice compact composé des valeurs cotées au continu, à 9.248,38 points. Le nouvel indice MSI20 (Morocco Stock Index 20), composé des 20 entreprises les plus liquides, a reculé de 2,7% à 926,27 points.

Au volet international, le FTSE CSE Morocco 15 a perdu 2,19% à 10.428,24 points et le FTSE Morocco All-Liquid a lâché 2,75% à 9.721,93 points.

L’indice de référence Environnement, Social et Gouvernance (ESG) “Casablanca ESG 10” a régressé, quant à lui, de 3,45% à 862,02 points.

Côté secteurs, l’indice des “ingénieries et biens d’équipement industriels” ont accusé la plus forte baisse avec une perte de 8,66%, suivi par l’immobilier (7,63%) et les télécommunications (6,63%).

Contre-tendance, les “industries pharmaceutiques” ont grimpé de 12,11%, devant les secteurs des “équipements électroniques et électriques” (3,54%) et des “distributeurs” (3,15%).

S’agissant de la capitalisation boursière, elle s’est chiffrée à plus de 585,9 milliards de dirhams (MMDH), tandis que le volume global des échanges s’est établi à près de 1,77 MMDH.

Aux valeurs individuelles, les plus lourdes baisses ont été réalisées par Oulmès (10,79%), Douja Prom Addoha (9,6%) et Stroc Industrie (9,16%). Les plus fortes hausses ont été, quant à elles, signées par Sothema (12,46%), Réalisations Mécaniques (11,37%) et Aluminium du Maroc (10,28%).

En outre, Itissalat Al Maghrib, Attijariwafa Bank, et SODEP-Marsa Maroc ont été les instruments les plus actifs avec des parts respectives de 23,18%, 15,09% et 8,27%.

Bouton retour en haut de la page
Fermer