Face à la recrudescence des contaminations ces derniers jours, la Belgique a décidé jeudi de durcir les mesures contre le coronavirus, afin d’éviter d’une deuxième vague épidémique.

“Les derniers chiffres ne doivent pas nous affoler mais être pris au sérieux. Il y a un rebond du nombre de nouvelles contaminations. Ce n’est pas anormal avec le processus de déconfinement, mais ça doit rester sous contrôle”, a souligné la Première ministre Belge, Sophie Wilmès, à l’issue d’un nouveau Conseil national de sécurité tenu à Bruxelles.

A cette occasion, Mme Wilmès a confirmé le report du lancement de la phase 5 du déconfinemnt, qui consiste notamment à revoir à la hausse les limites fixées pour les rassemblements (de 200 à 400 personnes en intérieur et de 400 à 800 personnes en extérieur).

Elle a aussi noté que les salons et foires ne pourront pas reprendre avant septembre au plus tôt.

La Première ministre a, par ailleurs, relevé qu’à partir de ce samedi, le port du maque sera également obligatoire dans les “marchés, brocantes, rues commerçantes et dans les endroits à forte fréquentation qu’ils soient publics ou privés”, ainsi que dans les cafés et restaurants “sauf à table”.

Le port du masque est ainsi élargi en Belgique alors qu’il était jsqu’ici obligatoire dans les transports en commun, les magasins et d’autres lieux publics fermés.

En outre, Mme Wilmès a précisé que les clients des cafés et des restaurants seront appelés à communiquer leurs coordonnées pour permettre un suivi des contacts en cas de contamination.

Faisant état d’une disparité régionale concernant l’évolution de la situation épidémiologique en Belgique, la Première ministre a souligné que des mesures seront également mises en place au niveau local.

Elle a ainsi expliqué que les bourgmestres (maires) disposent désormais des compétences pour prendre localement des mesures plus fortes si la situation l’exige. “Dans certains cas des confinements locaux pourraient être possibles”, a-t-elle dit.

La Première ministre a, en outre, indiqué que les voyageurs doivent désormais remplir un formulaire qui facilitera le traçage en cas de contamination après le retour de vacances, que “ce soit en avion, en voiture ou en train”.

S’agissant de la “bulle” de contacts sociaux, elle reste maintenue à 15 personnes, selon la Première ministre qui a appelé à faire preuve de “prudence absolue” face à la résurgence de l’épidémie. “Nous avons gagné une première bataille, mais la lutte contre le coronavirus n’est certainement pas finie”, a-t-elle conclu.

Selon les derniers chiffres des autorités sanitaires, la Belgique a enregistré en moyenne 192,7 contaminations au coronavirus par jour entre le 13 et le 19 juillet. Il s’agit de près du double de la moyenne de la semaine précédente, avec une augmentation de 91%.

La hausse est observée dans toutes les provinces, à l’exception du Brabant wallon. Tous les groupes d’âge sont concernés, même si l’augmentation est plus marquée pour les moins de 50 ans, qui représentent 71% de l’ensemble des cas diagnostiqués cette dernière semaine.

La moyenne des patients admis à l’hôpital augmente pour sa part de 40% par rapport à la semaine précédente, avec une moyenne de 13,6 admissions quotidiennes.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer