Le Conseil national de sécurité (CNS) belge, réuni lundi à Bruxelles, a décidé de prendre de mesures supplémentaires contre le coronavirus, afin de faire face à l’augmentation inquiétante des contaminations constatée ces derniers jours.

“La situation épidémiologique en Belgique évolue rapidement et nous la suivons pas à pas (…). Nous voulons éviter un reconfinement généralisé”, a souligné la Première ministre belge, Sophie Wilmès, lors d’une conférence de presse à l’issue de la réunion du CNS tenue à Bruxelles.

Pour ce faire, Mme Wilmès a relevé que le Conseil national de sécurité a notamment décidé de réduire à partir de ce mercredi la “bulle” sociale des contacts autorisés à un maximum de 5 personnes par foyer au lieu de 15 précédemment, précisant que les enfants de moins de 12 ans ne sont pas concernés par cette règle.

“A partir du 29 juillet, et au moins pour 4 semaines, la bulle sociale sera réduite à 5 personnes fixes, pour une même famille, un foyer tout entier, sans compter les enfants de moins de 12 ans”, a expliqué la Première ministre.

Pour toutes les autres personnes, “il faut respecter en permanence les distances”, a-t-elle insisté, réitérant qu'”il est toujours conseillé de porter le masque”.

Par ailleurs, le nombre de participants à un événement sera réduit à moitié à 200 à l’extérieur et 100 à l’intérieur, a fait savoir la Première ministre, notant que si les autorités locales estiment qu’il y a un risque, il faut “supprimer l’événement”.

S’agissant des sorties en groupe ou entre amis, elles sont limitées à 10 personnes, sauf pour les enfants de 12 ans. Ce chiffre est valable également pour les réceptions et les banquets.

Mme Wilmès a également “très fortement recommandé” le retour du télétravail, estimant qu’il y a moyen de trouver des systèmes de “rotations” entre collègues.

Elle a, de même, fait état d’un durcissement des règles dans les magasins, notant qu'”il faut à nouveau faire ses courses seul ou accompagné d’un mineur vivant sous le même toit ou une personne ayant besoin d’une assistance, pour une durée de 30 minutes seulement”.

La Première ministre, n’a pas manqué de souligner l’importance du rôle des bourgmestres (maires) dans la mise en oeuvre de ces mesures, insistant pour que les autorités locales “agissent fermement”.

Lors de sa précédente réunion jeudi dernier, le CNS avait déjà pris plusieurs mesures pour faire face au rebond de l’épidémie de coronavirus en Belgique.

Ces mesures portent notamment sur l’élargissement du port du masque et le renforcement du traçage des contacts.

Par ailleurs, vu la disparité de l’épidémie sur le territoire belge avec la grande majorité des nouveaux cas de contamination se concentrant en Flandre, les autorités locales peuvent désormais prendre des mesures spécifiques allant le cas échéant jusqu’au confinement.

Selon les dernières données des autorités sanitaires belges, le nombre moyen d’infections au coronavirus s’élève à 278,9 par jour entre le 17 et le 23 juillet, ce qui représente une augmentation de 71% par rapport à la semaine précédente.

Le nombre de nouveaux cas pour 100.000 habitants continue également d’augmenter. Ainsi, pour la période s’étalant sur deux semaines jusqu’au 23 juillet inclus, 26,9 cas ont été recensés, ce qui a valu au plat pays de passer en orange sur la nouvelle carte de l’évolution de la pandémie de coronavirus publiée par le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC), après avoir dépassé la barre des 20 contaminations par 100.000 habitants.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer