La stratégie intégrée de valorisation durable des Ksour et kasbah au Maroc à l’horizon 2025 vise la préservation de ces bâtisses et leur développement, a souligné mardi à Midelt, M. Bouazza Barka, directeur national du programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah.

Ces structures (Ksour et Kasbah) peuvent servir comme l’un des piliers majeurs de développement au niveau de la région, a déclaré à la MAP, M. Barka en marge d’une rencontre de concertation et de diagnostic en vue de mettre sur pied une stratégie intégrée de valorisation durable des Ksour et Kasbah au Maroc à l’horizon 2025.

Dans ce cadre, il a souligné l’importance d’accorder un intérêt particulier aux Ksour et Kasbah afin de promouvoir le tourisme culturel et écologique à Midelt et créer des opportunités d’emploi liées essentiellement aux projets de réhabilitation et de valorisation de ce legs.

Et de faire observer que cette rencontre tenue en présence notamment du gouverneur de la province, Mustapha Ennouhi, intervient dans le cadre d’une série de réunions de concertation organisées au niveau des provinces concernées par cette stratégie visant la préservation durable des Ksour et Kasbah.

Il a ajouté que les populations de la région ne cessent d’exprimer leur attachement indéfectible à ce genre d’habitations qui constitue un legs inestimable des ancêtres.

M. Barka a, en outre, mis en avant l’importance de l’implication des autorités locales, des acteurs de la société civile et des élus dans les différents projets de valorisation durable des Ksour et Kasbah, rappelant la mobilisation des moyens financiers par nombre de collectivités territoriales au niveau de la province de Midelt en vue de contribuer efficacement à la concrétisation de ce chantier.

Il n’a pas manqué de relever que les discussions engagées avec les acteurs locaux ont démontré que les Ksour et Kasbah ont leur place importante dans le tissu urbanistique de la région, notant que ces bâtisses continuent de servir de lieux de résidence principaux pour nombre de citoyens.

M. Barka a indiqué également que ladite stratégie se propose de promouvoir le volet social des habitants de ces espaces ancestraux et de veiller à leur modernisation afin qu’ils soient au diapason des nouveautés, tout en préservant leurs spécificités urbanistiques et civilisationnelles et en prenant en considération les changements climatiques et les capacités financières limitées de la population.

La stratégie intégrée de valorisation des Ksour et Kasbah à l’horizon 2025 vise la réhabilitation et la revivification du patrimoine matériel et immatériel qui constitue l’un des piliers du développement local au niveau des zones concernées.

Lors de cette réunion, tenue en présence notamment des élus locaux, des représentants des services extérieurs et des acteurs de la société civile, il a été procédé à l’organisation d’une série d’ateliers ayant traité des questions se rapportant aux aspects sociaux des habitants des Ksour et Kasbah ainsi que des programmes susceptibles d’être intégrés dans cette feuille de route.

Les débats et discussions pour la conception de cette stratégie sont considérés comme étant l’un des principaux axes du programme de valorisation durable des Ksour et Kasbah mis en oeuvre par le ministère de l’aménagement du territoire national, de l’urbanisme, de l’habitat et de la politique de la ville en partenariat avec le PNUD.

Bouton retour en haut de la page
Fermer