Les missiles que la Corée du Nord a lancés jeudi sont “un nouveau type d’arme tactique guidée”, a indiqué vendredi l’agence de presse officielle nord-coréenne, KCNA.

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un a “personnellement organisé et dirigé” l’essai de ce “système d’arme ultra-moderne”, a ajouté KCNA, soulignant que ces tirs constituent “un avertissement solennel aux militaires bellicistes sud-coréens”.

Jeudi, la Corée du Nord a procédé au lancement de deux missiles à courte portée qui se sont abattus en mer du Japon.

C’est le premier tir de missiles depuis la rencontre entre le président américain, Donald Trump et le dirigeant nord-coréen, Kim Jong Un, le 30 juin dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées.

KCNA a également rapporté que Kim Jong Un avait critiqué l’attitude de Séoul. Les responsables sud-coréens “ont un comportement très étrange de double jeu”, parlant de paix mais mettant en service “en coulisse des armes offensives ultra-modernes” et “effectuant des exercices militaires conjoints”, a déclaré M. Kim cité par l’agence officielle.

L’état-major interarmées sud-coréen a annoncé jeudi que deux missiles avaient été tirés peu après l’aube depuis Wonsan, sur la côte orientale de la Corée du Nord.

L’un a parcouru 430 kilomètres avant de s’abîmer en mer, l’autre, qui semblait être “un nouveau type de missile”, a parcouru 690 kilomètres, selon l’état-major de la Corée du Sud.

Les Etats-Unis ont de leur côté confirmé qu’il s’agissait de deux missiles à courte portée.

 

Bouton retour en haut de la page
Fermer