L’école Mouha Ou Hammou à Ajdir dans la province de Khénifra est l’exemple type de cette nouvelle génération d’écoles communales équipées face au grand froid et dotées d’un système de chauffage central qui fait le bonheur aussi bien des élèves que des cadres éducatifs.

En effet, la mise en place d’un système de chauffage central au gasoil a grandement amélioré les conditions d’enseignement au sein de cet établissement scolaire, qui peut se targuer aujourd’hui d’être le fer de lance de la lutte contre la déperdition scolaire au niveau la commune rurale d’Ajdir.

L’ensemble des espaces de cet établissement est désormais chauffé, ce qui permet de protéger élèves et cadres éducatifs et administratifs de l’ardeur de l’hiver et des rudes conditions climatiques hivernales dans cette région montagneuse où les températures peuvent descendre jusqu’à -5 degrés Celsius.

Toutes les dépendances de l’école, classes de cours, dortoirs des élèves, cantine et bureaux administratifs, bénéficient aujourd’hui de cette solution de chauffage, ce qui a permis à l’établissement d’abandonner totalement les chaudières à bûches et partant se prémunir de leurs effets néfastes sur la santé et l’environnement à cause de la fumée et aussi contre les risques de brûlures et d’incendies.

Selon la Direction de l’éducation nationale à Khénifra, d’autres établissements d’enseignement dans les zones montagneuses seront dotés de systèmes de chauffage similaires afin que l’école publique puisse devenir la garante de l’équité, de la citoyenneté et de l’égalité des chances.

Les autorités locales de la province de Khénifra assurent pour leur part que plusieurs classes internes dans huit communes dotées de 24 écoles internes seront équipées de chaudières solaires en vue d’accueillir les élèves dans de bonnes conditions.

Dans une déclaration à la MAP, le directeur provincial de l’éducation nationale à Khénifra, Fouad Badis, a indiqué que dans le cadre des préparatifs au grand froid, plusieurs mesures ont été prises notamment la distribution de bois de chauffage, la réhabilitation et l’équipement des dortoirs des élèves.

Les établissements d’enseignement de la province, tous niveaux confondus, et particulièrement ceux situés dans les régions montagneuses se sont vus doter de 582 tonnes de bois de chauffage, a-t-il précisé.

En vue de faire face à la vague de froid, les unités d’enseignement dans 21 communes ont bénéficié cette année de bois de chauffage contre 8 communes montagneuses concernées, a ajouté M. Badis, notant que le service de cantine a été assuré dans l’ensemble des établissements se trouvant en milieu rural outre le renouvellement du stock matelas et couvertures des internats.

Il a en outre fait savoir que la Direction s’emploie à doter toutes les unités d’enseignement internes de chauffe-eaux solaires et à organiser en coordination avec les autorités locales et la société civile des campagnes de sensibilisation et de distribution de vêtements et de certaines fournitures aux enfants scolarisés en milieu rural.

Pour rappel, le Comité de veille et de suivi de la province de Khénifra a tenu récemment une réunion élargie consacrée à la présentation des mesures proactives destinées à faire face aux effets de la vague de froid et à faciliter le désenclavement des localités montagneuses, après les dernières chutes de neige enregistrées dans la région.

Dans le détail, le plan d’action de cette année cible 47 douars d’une population totale de 23.956 habitants qui sont concernés directement par la gestion de la vague de froid, dont 6.228 enfants, 4.121 personnes âgées, 180 femmes enceintes et 13 sans-abris.

Bouton retour en haut de la page
Fermer