Les transactions financières via le mobile money au Kenya ont atteint 2,1 milliards de shillings (20,2 millions de dollars) au cours des trois derniers mois (Avril-Juin 2019), soit une hausse de 50% par rapport aux 1,4 milliard de shillings (13,5 millions de dollars) enregistrés durant la même période de l’année écoulée, annonce l’Autorité des Communications du Kenya.

«80% des transactions ont été effectuées sur M-Pesa, plateforme gérée par Safaricom, le plus grand opérateur de téléphonie mobile du Kenya”, précise la même source dans un communiqué relayé par les médias kényans.

La société, qui s’accapare 65,4 pc du marché du mobile au Kenya, compte 33,1 millions d’abonnés à la fin du mois de juin, contre 29,7 millions en juin 2018.

Le nombre de cartes SIM actives au Kenya, s’élevait à 52,2 millions fin juin, contre 45,5 millions un an auparavant, révèle l’autorité.

Selon des données de la Banque centrale du Kenya (CBK), les transactions d’argent mobile se sont chiffrées à 3 988 milliards de shillings (38,5 milliards de dollars) l’année dernière, soit une augmentation de 346 milliards de shillings (10%) par rapport à 2017.

En résumé, les Kényans auraient transféré près de la moitié de l’équivalent du produit intérieur brut (PIB) du pays sur leurs téléphones mobiles l’année dernière, ajoute la même source, soulignant l’importance croissante des portefeuilles numériques pour l’économie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer