Le président Uhuru Kenyatta a demandé aux agences gouvernementales d’accélérer les enquêtes sur le détournement présumé par “la Kenya Medical Supplies Authority” (KEMSA) de fonds destinés à la lutte contre la Covid-19.

“Compte tenu de l’intérêt public, les agences compétentes devraient accélérer les enquêtes et les conclure dans les 21 jours qui suivent”, a ordonné le président Kenyatta, assurant que “toutes les personnes jugées coupables par les enquêtes en cours sur les fonds Covid-19 devraient être traduites en justice indépendamment de leur statut social ou de leurs affiliations politiques.”

Kemsa a été sous les projecteurs après qu’il est apparu que des responsables avaient lancé des appels d’offres à des entités mystérieuses sous couvert de la pandémie de la Covid-19.

Cela fait suite à un audit qui a révélé des irrégularités en matière de passation de marchés et financières mettant en danger plus de 100 milliards de shillings de fonds des donateurs et l’argent des contribuables.

Le président kényan a, par ailleurs, formé un comité chargé d’examiner l’efficacité de la réponse du pays à la pandémie.

“Le comité doit formuler des stratégies pour identifier les lacunes en boucle dans nos établissements de santé et recommander les moyens leur permettant de s’améliorer”, a-t-il déclaré.

Bouton retour en haut de la page
Fermer