La Commission européenne a annoncé un financement humanitaire supplémentaire de 3 millions d’euros, destiné à apporter une aide essentielle aux civils les plus durement touchés par le conflit qui sévit dans le Haut-Karabakh et les régions proches.

Selon un communiqué de l’exécutif européen, ce montant vient s’ajouter aux 900.000 euros alloués par l’UE depuis le début du mois d’octobre, lorsque les hostilités ont commencé.

“L’UE reste aux côtés de l’ensemble de la population civile touchée par le conflit.(…) Je me félicite de la cessation des hostilités, qui devrait permettre d’éviter de nouvelles souffrances humaines. Je n’en reste pas moins extrêmement préoccupé par la situation humanitaire des populations vulnérables qui ont été déplacées et qui devront affronter des conditions hivernales difficiles et faire face aux conséquences de la pandémie de coronavirus”, a indiqué le commissaire européen chargé de la gestion des crises, Janez Lenarčič, cité dans le communiqué.

Les fonds débloqués en urgence par l’UE permettront aux partenaires humanitaires de l’Union d’apporter une aide de base aux personnes touchées par les combats, notamment sous la forme d’une assistance sanitaire, de denrées alimentaires, d’équipements d’hiver, d’équipements médicaux et d’autres produits de première nécessité, précise la Commission européenne.

Et d’ajouter que “tous les financements humanitaires de l’UE sont fournis dans le respect des principes humanitaires fondamentaux d’humanité, de neutralité, d’impartialité et d’indépendance”.

D’après la Commission européenne, l’UE entretient des contacts réguliers avec les partenaires humanitaires sur le terrain afin de coordonner l’action de ceux-ci.

Bouton retour en haut de la page
Fermer