Le président afghan Ashraf Ghani a lancé la procédure de libération de quelque 2.000 prisonniers talibans dans un “geste de bonne volonté” en réponse à l’offre des insurgés d’un cessez-le-feu de trois jours, a annoncé son porte-parole.

“Le président Ghani a lancé aujourd’hui une procédure de libération de jusqu’à 2.000 prisonniers talibans, dans un geste de bonne volonté, en réponse à l’annonce par les talibans d’un cessez-le-feu durant l’Aïd”, a indiqué son porte-parole Sediq Sediqqi sur Twitter.

Le président a aussi demandé aux insurgés de continuer la libération de membres des forces de sécurité afghanes aux mains des insurgés.

L’accord américano-taliban du 29 février prévoit un retrait des forces étrangères d’Afghanistan sous 14 mois à condition que les insurgés respectent quelques engagements sécuritaires.

Le texte inclut également un vaste échange de prisonniers – jusqu’à 5.000 talibans contre 1.000 membres des forces afghanes – qui devait être achevé d’ici le 10 mars, mais a été émaillé d’obstacles. Kaboul a déjà relâché environ 1.000 captifs alors que les insurgés en ont libéré environ 300.

Bouton retour en haut de la page
Fermer