La section de la Justice de la famille relavant du tribunal de première instance de Fès, a jugé quelque 6.727 affaires durant les six premiers mois de l’année en cours, soit  une hausse de 814 dossiers en comparaison avec l’année d’avant (5.913 dossiers).

Quelque 5.980 dossiers ont été inscrits au sein de cette section au  cours du 1er semestre de l’année 2019 contre 5.398 dossiers durant la même période de l’année précédente, selon des données de la section de la Justice de la famille.

La répartition des affaires traitées fait ressortir la prédominance des cas de divorce avec 3.980 dossiers jugés contre 3.539 dossiers durant les six premiers mois de l’année 2018, suivis des cas de la charge des enfants  avec quelque 1.137 dossiers (2019) contre uniquement 992 affaires durant le 1er semestre 2018.

Le document a aussi fait état du jugement durant les six mois de l’année en cours de quelque  441 cas relatifs au retour au foyer contre 355 cas durant la même période de l’année 2018.

La section de la Justice de la famille du tribunal de première instance de Fès, a rendu également son jugement dans quelque 382  affaires de confirmation de mariage durant les six premiers mois de l’année actuelle, contre 385  dossiers durant la même période  l’année d’avant , outre un total de 182 cas relatifs au code la famille et 156 cas inhérents à l’autorisation d’épouser une autre femme.

Le document du tribunal de première instance de Fès a de même souligné le jugement de quelque 73 cas relatifs à la prise en charge des enfants durant le 1er semestre 2019, d’un total de 12 cas de divorce, 24 cas relatifs à la préservation à la filiation, outre 43 cas de déclaration d’abandon.

Bouton retour en haut de la page
Fermer