Le Parti libéral-démocrate (PLD), au pouvoir au Japon, a officiellement lancé mardi sa campagne électorale interne pour choisir un successeur au Premier ministre Shinzo Abe, démissionnaire pour raisons de santé, son bras droit Yoshihide Suga tenant la corde.

M. Suga, actuel secrétaire général du gouvernement, s’est déjà assuré le soutien des principales factions du PLD, qui doit élire son prochain président le 14 septembre.

Sont également en lice, l’ancien ministre de la Défense, Shigeru Ishiba, et l’un des responsables du PLD, Fumio Kishida.

Le vainqueur de ce scrutin interne est quasiment assuré de remporter le vote qui aura lieu le 16 septembre au Parlement, où le PLD dispose d’une solide majorité, et de devenir ainsi le prochain Premier ministre du Japon.

La course à la succession de M. Abe, 65 ans, a commencé fin août, quand il a annoncé qu’il comptait démissionner pour raisons de santé.

Bouton retour en haut de la page
Fermer