Le Fonds de financement des organismes de microfinance au Maroc, Jaida, a réalisé un produit net bancaire (PNB) de 6,4 millions de dirhams (MDH) au terme du deuxième trimestre 2019, en baisse de 5% par rapport à la même période une année auparavant.

Selon un communiqué financier de cette filiale du Groupe CDG, publié sur le site de l’Autorité marocaine du Marché des capitaux (AMMC), le PNB a représenté 55% des produits d’exploitation bancaires au T2-2019 contre 49% au même trimestre de l’année 2018, ce qui témoigne “une bonne maitrise des charges financières”.

Quant à la production nette, elle a enregistré une baisse de 17% par rapport au T2-2018, due au volume de la production habituellement concentré durant les 3éme et 4éme trimestres de l’année. Les engagements de financement des Associations de Microcrédit (AMC) ont, quant à eux, évolué de +138% à 200 MDH.

Sur le plan des faits marquants au T2-2019, le communiqué rappelle la signature avec “Alamana” Microfinance d’un prêt à moyen terme de 200 MDH, le lancement des “Due Diligence” relatives aux nouvelles demandes de financement “Alkarama” 20 MDH et “Attadamoune” 12 MDH.

JAIDA a pour mission de soutenir le secteur de la micro finance au Maroc et de servir de plateforme pour drainer de nouveaux capitaux privés vers le secteur de micro crédit, d’améliorer la coordination des bailleurs de fonds et de renforcer le partenariat public privé dans le cadre d’une stratégie de développement social et de la protection de l’environnement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer