MDSJ CHALENGE VIRTUEL BANNIERE 2

Huit points d’avance à quatre journées de la fin: en battant lundi la Lazio Rome 2-1 grâce à un doublé de Ronaldo, la Juventus a fait un très grand pas vers un neuvième titre d’affilée en Serie A.

En fonction des résultats de ses poursuivants, la Juventus pourrait être sacrée dès jeudi et la 35e journée, qui la verra se déplacer sur le terrain de l’Udinese (16e). Sinon, ce ne sera que partie remise, et la 36e journée et la réception de la Sampdoria (13e) dimanche pourront aussi faire l’affaire.

Pendant les longues semaines du confinement, quand le football italien était à l’arrêt, ce duel entre la Juventus et la Lazio était attendu comme la “finale” du championnat.

Mais les Romains, auteurs d’une formidable première partie de saison, se sont écroulés à la reprise et la Lazio, qui a glissé à la 4e place, est l’une des équipes ayant le plus mal géré le retour sur les terrains.

Sur les cinq derniers matches, les hommes de Simone Inzaghi n’ont pris qu’un point et au lieu de jouer les finalistes, ils n’ont pu qu’accompagner la Juventus vers le titre.

L’effectif romain est très court et avec Cataldi, Anderson, Parolo ou Bastos, il s’est présenté lundi avec des remplaçants et réservistes à la place des titulaires.

La première période a été très terne des deux côtés et la Juventus des 45 premières minutes, lente et se contentant de passes horizontales, ne risque pas d’impressionner grand-monde.

Lyon, qui retrouvera les bianconeri dans moins de trois semaines en 8e de finale retour de Ligue des Champions, se méfiera plus de celle de la deuxième période, impitoyable pendant une demi-heure sur chaque erreur adverse.

Dans ce registre, Cristiano Ronaldo excelle. Le Portugais a d’abord frappé fort de l’extérieur de la surface. Bastos a touché la balle du bras et Ronaldo a transformé le penalty (51e).

Trois minutes plus tard, Dybala a volé un ballon sur une légèreté de la défense romaine et a mené le contre jusque dans la surface où il a servi Ronaldo pour un doublé facile (54e, 2-0).

Avec ce but, le quintuple Ballon d’Or grimpe à 30 buts depuis le début de saison en championnat, dont un wagon de penalties (12). Depuis son arrivée à Turin, il en est à 50 buts en Serie A, un cap qu’il avait déjà atteint dans les championnats d’Angleterre et d’Espagne.

La Juve semblait alors en contrôle, mais après avoir déjà gâché par deux fois ces dernières semaines un avantage de deux buts, elle s’est de nouveau fait peur.

Bonucci a ainsi concédé un penalty très évitable, transformé par Immobile (83e, 2-1), lui aussi à 30 buts et qui contestera jusqu’au bout le titre de meilleur buteur à Ronaldo.

Quelques frayeurs supplémentaires plus tard, la Juventus a sauvé ses trois points, et ils valent cher. Les Turinois ne sont toujours ni très convaincants, ni très effrayants. Mais ils sont champions, ou presque.

MDJS CHALLENGE VIRTUEL
Bouton retour en haut de la page
Fermer