Le gouvernement italien a adopté dans la nuit de mercredi à jeudi un décret-loi durcissant les conditions de déplacement à l’intérieur du pays pour les fêtes de fin d’année dans le cadre de la lutte anti-Covid.

Du 21 décembre au 6 janvier 2021, il sera interdit de se déplacer d’une des 20 régions italiennes à l’autre, sauf pour raisons de santé ou de travail.

Jusqu’à présent il était possible de passer d’une région classée +jaune+, c’est-à-dire dans laquelle la situation épidémiologique présente un risque modéré, à une autre région de la même couleur.

Les déplacements entre les régions +oranges+, avec une situation épidémiologique dégradée, et +rouges+, situation grave, étaient déjà interdits.

En outre, il sera interdit les 25 et 26 décembre ainsi que le 1er janvier de se déplacer hors de sa propre commune, sauf toujours pour des raisons de santé et de travail.

L’Italie, premier pays touché en Europe par la pandémie de Covid-19, a déjà enregistré plus de 57.000 morts et le gouvernement craint une troisième vague après les fêtes si des mesures rigoureuses ne sont pas prises, alors que le pic de la deuxième vague semble avoir été atteint.

Le chef du gouvernement Giuseppe Conte doit signer dans la journée un décret-loi beaucoup plus détaillé dans lequel, selon les médias italiens, il devrait reconduire la couvre-feu en vigueur à partir de 21H00 GMT. Il pourrait aussi introduire une quarantaine pour les Italiens revenant de l’étranger durant cette période et annoncer la fermeture des pistes et remontées mécaniques dans les stations de ski.

Bouton retour en haut de la page
Fermer