Le Parti républicain “Sinn Fein” est arrivé en tête des élections législatives tenues samedi en Irlande, selon des résultats partiels.

Le Sinn Fein, partisan d’un réunification de l’Irlande, a été placé en tête de liste par 24,5% des électeurs, devant le Fianna Fail avec 22,2% et le Fine Gael du Premier ministre sortant Leo Varadkar avec 20,9%, à l’issue du premier tour du décompte entamé dimanche.

“Le Sinn Fein a gagné les élections, nous avons remporté le vote populaire, c’est une victoire historique”, s’est félicitée Mary Lou McDonald, cheffe du Sinn Fein.

La répartition des 160 sièges de députés que compte le Dáil Éireann, la chambre basse du Parlement irlandais, ne sera connue qu’après le décompte total qui peut prendre plusieurs jours, en raison de la complexité du mode de scrutin. Les électeurs ne votent pas pour une liste constituée, mais élaborent leur propre liste en classant les candidats par ordre de préférence.

Le parti de centre droit “Fianna Fail” reste, toutefois, en pole position pour remporter le plus de sièges, vu que le Sinn Fein n’a présenté que 42 candidats, environ deux fois moins que les deux grands partis du pays: le Fianna Fail et le Fine Gael qui devrait, lui, perdre plusieurs sièges après trois ans au pouvoir.

Ces élections constituent donc un sérieux revers pour le parti du Premier ministre sortant, Leo Varadkar, qui a focalisé sa campagne sur le Brexit et son rôle dans la mise au point d’une solution à même d’éviter le retour à une frontière physique entre l’Irlande et l’Irlande du Nord. Mais sa stratégie n’a pas payé, le logement et la santé ayant été jugés des sujets largement prioritaires par les électeurs irlandais, selon un sondage

Bouton retour en haut de la page
Fermer