Le gouvernement irakien a donné son feu vert à la reprise par la mission de l’OTAN en Irak de certaines activités de formation assurées par la coalition internationale anti-Daech, a annoncé le secrétaire général de Organisation du traité de l’Atlantique nord, Jens Stoltenberg.

“Le gouvernement irakien nous a confirmé sa volonté de voir l’OTAN poursuivre sa mission d’entraînement et de formation des forces irakiennes”, a indiqué M. Stoltenberg lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion des ministres de la Défense des pays de l’OTAN à Bruxelles.

Les ministres de la Défense de l’Alliance ont donné mercredi leur accord de principe pour le renforcement de la mission de l’OTAN en Irak en reprenant, dans un premier temps, certaines activités de formation actuellement menées par la coalition anti-EI, menée par Washington.

“Nous devons continuer à former les forces irakiennes pour leur permettre d’assurer la sécurité sur leur territoire et éviter la résurgence” de Daech, a souligné le SG de l’OTAN.

À la demande du gouvernement irakien, l’OTAN a décidé, en octobre 2018, de mettre en place une mission “non combattante” pour la formation et le renforcement des capacités en Irak.

Cette mission compte environ 500 formateurs, conseillers et personnels de soutien des pays de l’Alliance et des pays partenaires qui œuvrent à renforcer les capacités des forces de sécurité irakiennes et des établissements de formation militaire.

Bouton retour en haut de la page
Fermer