L’organisation des Nations-Unies s’est dite, lundi, préoccupée par une éventuelle “catastrophe humanitaire” en Libye si l’escalade et la mobilisation actuelles autour de Syrte conduisent à des opérations militaires.

“La vie de plus de 125.000 personnes à Syrte et dans ses environs est en grand danger, alors que les cas de COVID-19 continuent d’augmenter à travers la Libye, avec 3.837 cas signalés et 83 décès à ce jour, la plupart dans l’ouest et le sud du pays”, a déclaré Farhah Haq, porte-parole adjoint du Secrétaire général de l’ONU.

Selon lui, les capacités de dépistage, de recherche et de traitement des personnes restent extrêmement faibles dans tout le pays et continuent d’être concentrées à Tripoli et Benghazi.

Et d’ajouter que les pénuries de carburant et les coupures d’électricité de plus de 18 heures par jour aggravent les mauvaises conditions de vie de nombreuses personnes à travers le pays. Les établissements de santé ont également souffert de coupures d’électricité, obligeant certains à suspendre temporairement leurs activités.

L’ONU et les partenaires humanitaires sont à l’avant-garde pour soutenir les autorités libyennes dans leur réponse au COVID-19, en particulier en matière d’équipements de santé et de protection individuelle, a assuré le porte-parole.

Bouton retour en haut de la page
Fermer