Levier essentiel d’un développement équilibré et clé de voûte de la réhabilitation du capital humain, l’éducation des générations montantes a toujours été la priorité de Sa Majesté le Roi Mohammed VI qui ne cesse d’encourager la réussite scolaire et de s’attaquer aux principales causes de la déperdition scolaire qui accroît les risques de marginalisation de nombreux jeunes.

La célébration le 24 janvier de la Journée internationale de l’éducation est une occasion de s’arrêter sur les efforts déployés par le Maroc, notamment dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain (INDH), pour lutter contre le phénomène de l’abandon scolaire et assurer une éducation inclusive, équitable et de qualité pour tous.

En effet, le Souverain n’a eu de cesse, depuis Son accession au Trône de Ses Glorieux ancêtres, de donner une forte impulsion aux programmes d’appui à la scolarisation et de lutte contre la déperdition scolaire, procédant, à travers l’ensemble du territoire national, au lancement et à l’inauguration de plusieurs maisons de l’étudiant et de l’étudiante (Dour Talib et Taliba), ainsi qu’au renforcement du réseau de transport scolaire, notamment en milieu rural.

A vocation sociale et éducative par excellence, les maisons de l’étudiant et de l’étudiante, dont plus de 1.400 ont été réalisées dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain, constituent des structures inclusives favorisant la lutte contre la déperdition scolaire dans les rangs des populations démunies issues des zones rurales, et permettant de promouvoir une éducation de qualité, pour tous les enfants, filles et garçons.

Ces Maisons jouent un rôle de taille en termes d’appui psychologique des pensionnaires, en leur garantissant toutes les conditions qui facilitent leur apprentissage, leur permettent de poursuivre leurs études et formations dans de meilleures conditions, et les incitent à persévérer sur la voie de la réussite et de l’excellence.

Il en est de même des bus de transport scolaires, dont plusieurs centaines ont été remis, dans le cadre de l’Initiative nationale pour le développement humain, à des collectivités territoriales, à des établissements d’enseignement scolaire ou à des acteurs associatifs, l’objectif étant de soutenir la scolarisation et de lutter de manière efficiente contre le décrochage scolaire, notamment chez les filles issues des communes rurales.

Destinée à consolider les acquis enregistrés depuis le lancement de l’INDH en 2005, la troisième phase de l’Initiative, lancée le 19 septembre 2018, recentre ses programmes sur le développement du capital humain, consacrant son quatrième programme à l’”Impulsion du capital humain des générations montantes”.

Ainsi, l’INDH poursuit à travers sa troisième phase sa contribution à la lutte contre le décrochage scolaire, qui a touché plus de 200.000 élèves pour la seule année scolaire 2017-2018, en facilitant l’accès à l’éducation à travers la mise à niveau et le renforcement du réseau des Dar Talib et Dar Taliba et du transport scolaire.

De par son ambition, la Phase III de l’INDH contribue à l’avènement d’un nouveau modèle de développement humain, qui participe à l’édification du nouveau modèle de développement du Maroc, que Sa Majesté le Roi Mohammed VI a appelé de Ses Vœux, en faveur d’une croissance économique durable, centrée sur l’humain et respectueuse de son environnement.

Bouton retour en haut de la page
Fermer