Le ministre de l’éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique a souligné, mardi à Rabat, le rôle indéniable des représentants des associations des parents et tuteurs d’élèves dans la réforme du système éducatif.

Intervenant lors d’une rencontre de communication avec les organes représentatifs des associations des parents d’élèves au niveau national, le ministre a affirmé que la réussite des projets de réforme du système éducatif dépend intimement de l’engagement de tout un chacun, rappelant la vision stratégique de la loi-cadre N°51.17 relative au système de l’éducation, de l’enseignement, de la formation et de la recherche scientifique, élaborée conformément aux Hautes directives de Sa Majesté le Roi Mohammed VI.

Cité par un communiqué du ministère, M. Amzazi a relevé que le défis actuel du secteur de l’éducation nationale consiste à mettre en œuvre les dispositions de la loi-cadre 51.17, appelant les organes et représentants des associations des parents et tuteurs d’élèves à une mobilisation durable et complète pour la réussite du chantier de réforme.

Le responsable gouvernemental n’a pas manqué d’exprimer sa reconnaissance à l’égard de ces instances, représentées par la Fédération nationale des associations de parents et de tuteurs d’élèves, la Fédération nationale marocaine des associations des parents d’élèves et la Confédération nationale des associations des parents d’élèves ainsi que le Conseil national des élus des parents d’élève pour leur participation effective dans la gestion et l’organisation de la rentrée scolaire 2020-2021 à la lumière de la conjoncture exceptionnelle, marquée par la propagation de la Covid-19.

A cet égard, M. Amzazi a indiqué que l’inspection générale chargée des affaires pédagogiques supervise le bilan des réalisations au titre du premier semestre de l’année scolaire 2020-2021, afin d’analyser les limites et les acquis de la mise en œuvre des dispositions ministérielles.

Cette occasion a également été une occasion pour le directeur des affaires juridiques et du contentieux au sein du ministère de présenter entre autres, le portefeuille de projets stratégiques pour la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre au département de l’éducation nationale, les projets de décrets relatifs à l’enseignement à distance ou encore les missions et rôles des associations des parents et tuteurs d’élèves.

De leur côté, les instances ont salué les mesures prises par le ministère pour la mise en œuvre des dispositions de la loi-cadre 51.17, ainsi que les diverses rencontres de communication organisées au niveau régional, saluant à cet égard l’interaction positive du ministère envers les propositions des associations quant à l’organisation de la rentrée scolaire 2020-2021.

Cette réunion intervient dans le cadre d’une série de rencontres tenues par le ministère pour la mobilisation et la communication autour de la mise en œuvre des dispositions de la loi cadre 51.17. Elle vise également à consolider les liens entre le ministère et ces organes, dans le cadre d’un engagement commun aspirant à atteindre les objectifs de la réforme du système éducatif marocain.

Bouton retour en haut de la page
Fermer