Le ministère chinois des Affaires étrangères a affirmé que les récentes manifestations à Hong Kong étaient “l’oeuvre des Etats-Unis”, ajoutant que “Washington devait au monde une explication”.
Le secrétaire d’Etat américain Mike Pompeo “pense que les récentes violences à Hong Kong sont raisonnables, car tout le monde sait qu’il s’agit du travail des Etats-Unis”, a déclaré la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying lors d’un point de presse régulier.
Mme Hua réagissait aux propos de Mike Pompeo qui a déclaré dans une interview à Bloomberg Television que la Chine devrait “faire ce qui est juste” face aux manifestations à Hong Kong.
La responsable chinoise a fourni des exemples d’une “ingérence” américaine récente dans laquelle, affirme-t-elle, le vice-président américain Mike Pence, le conseiller américain à la Sécurité nationale John Bolton et Mike Pompeo ont rencontré à plusieurs reprises des personnalités de l’opposition au cours des protestations suscitées par un projet de loi controversé sur l’extradition.
Les remarques de la Chine interviennent quelques heures à peine avant les négociations commerciales au niveau ministériel entre les deux pays prévues mardi et mercredi à Shanghai.
Le mois dernier, après l’annonce d’une trêve dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, conclu en marge du sommet du Groupe des 20 à Osaka, le président des États-Unis, Donald Trump, a promis de permettre aux entreprises américaines de vendre certains composants à Huawei.

Bouton retour en haut de la page
Fermer