Le Haut commissaire au plan, Ahmed Lahlimi Alami, s’est entretenu mercredi à Rabat avec la coordonnatrice résidente du Système des Nations unies pour le développement au Maroc (SNUD), Sylvia Lopez-Ekra, des moyens de renforcer le partenariat stratégique entre les deux parties.

Lors de cette entrevue, les deux responsables ont discuté du partenariat stratégique entre le Haut commissariat au Plan (HCP) et le SNUD dans le cadre de la coopération Maroc-SNUD 2017-2021 et engagé des réflexions pour le renforcer au titre du cycle entrant 2022-2026, indique-t-on dans un communiqué conjoint.

Ils se sont aussi félicités de la richesse et de la qualité de leur coopération qui s’est particulièrement renforcée avec l’avènement de la pandémie du Covid-19 pour mieux éclairer les décideurs et la société sur l’impact économique et social de la pandémie, poursuit la même source.

Cette coopération s’est traduite notamment par l’innovation dans l’adaptation des outils de collecte des données et la production de rapports et notes décryptant l’impact du Covid-19 sur les ménages, les enfants, les femmes et les réfugié(e)s, ajoute-t-on.

M. Lahlimi a relevé, à cette occasion, le dynamisme et l’innovation qui ont marqué la coopération avec les agences des Nations unies qui ont appuyé le HCP dans plusieurs projets importants parmi lesquels, le reporting sur la mise en œuvre des objectifs de développement durable, la mise en place de bases de données régionales, l’évaluation du coût de la violence faite aux filles et aux femmes, l’élaboration du compte satellite de la forêt ainsi que la préparation du prochain recensement de la population et de l’habitat.

Les deux parties se sont également engagées à renforcer leur coopération au titre du prochain cadre de coopération des Nations Unies 2022-2026 afin de mieux répondre aux attentes et priorités du pays, souligne le communiqué, citant les chantiers à faire valoir dans le cadre de cette coopération.

Il s’agit notamment d’assurer une veille stratégique sur l’impact du Covid-19, de recentrer l’appui à la mise en œuvre des objectifs de développement durable (ODD), de consolider le programme de régionalisation avancé par la production de connaissances et d’analyses approfondies sur les problématiques socio-économiques et environnementales au niveau territorial et mettre la digitalisation au cœur des priorités.

Bouton retour en haut de la page
Fermer