Les levées brutes du Trésor se sont accrues, en glissement annuel, de 39,1%, au terme des sept premiers mois de 2020, pour atteindre 95,1 milliards de dirhams (MMDH), selon la Direction des études et des prévisions financières (DEPF).

Cette hausse a concerné le volume souscrit en maturités courtes et moyennes souligne la DEPF dans sa note de conjoncture du mois d’août, précisant que celui des maturités courtes a plus que quadruplé, passant de 4,4 MMDH à 18,3 milliards, soit 19,3% des levées après 6,4% l’année précédente.

Quand au volume des maturités moyennes, il s’est apprécié de 90,4% pour atteindre 48,2 MMDH, prédominant les levées à hauteur de 50,6% après 37% une année auparavant, ajoute la Direction.

En revanche, le volume levé en maturités longues s’est replié de 26,1% pour se situer à 28,6 MMDH, représentant ainsi 30,1% des levées après 56,6% un an auparavant.

Compte tenu de la baisse, en glissement annuel, des remboursements du Trésor de 3,4% pour se situer à 52,9 MMDH à fin juillet 2020, les levées nettes du Trésor ont plus que triplé par rapport à fin juillet 2019, passant de 13,6 MMDH à 42,2 MMDH.

Au cours du mois de juillet 2020, les levées brutes du Trésor au niveau du marché des adjudications se sont repliées, par rapport au mois de juin 2020, de 67,2% pour se situer à 9,3 MMDH, fait savoir la même source.

Ces levées ont été prédominées par les maturités courtes à hauteur de 51,5% contre 9,7% en juin, suivies des maturités longues (34,4% après 9%) et moyennes (14,2% après 81,3% le mois antérieur).

Bouton retour en haut de la page
Fermer