La Commission européenne a salué mardi la décision de l’application de partage de vidéos “TikTok” d’adhérer au code de conduite de l’UE sur la lutte contre les discours de haine en ligne.

“En signant notre code de conduite, TikTok a démontré un engagement ferme à lutter contre les discours de haine illégaux en ligne”, s’est félicité dans un communiqué Didier Reynders, commissaire européen chargé de la justice.

Pour lui, l’UE a besoin d’une coopération solide avec des acteurs aussi importants pour “faire de l’environnement numérique un lieu sûr pour tous”.

Selon l’exécutif européen, TikTok est le neuvième partenaire à rejoindre le code de conduite de l’UE contre la haine en ligne, après Facebook, Microsoft, Twitter, YouTube, Instagram, Snapchat, Dailymotion et Jeuxvideo.com.

Ce code, lancé en 2016, vise à remédier à la prolifération des discours haineux à caractère raciste et xénophobe en ligne. D’après la Commission, il a conduit les plateformes en ligne à évaluer dans les 24 heures 90% des contenus signalés et à supprimer 71% des contenus considérés comme des discours de haine illégaux.

Bouton retour en haut de la page
Fermer