La Guinée se prépare pour les élections législatives prévues le 16 février afin de renouveler le parlement dont le mandat a expiré il y a un an, alors que la campagne qui a débuté officiellement jeudi a été marquée par l’absence des grands partis de l’opposition.

Dans un décret lu sur les antennes de la télévision guinéenne, le Président Alpha Condé a lancé officiellement l’ouverture de la campagne électorale du jeudi 16 janvier à partir de 0h00 au vendredi 14 février 2020 à minuit, selon des médias.

Le rassemblement pour la Guinée (RPG Arc-en-ciel), parti au pouvoir en Guinée, a appelé dimanche ses militants à se mettre “en ordre de bataille pour une victoire éclatante” aux élections législatives.

“Le RPG Arc-en-ciel étant un parti de masse, nous devons mobiliser la masse pour participer activement à cette campagne qui sera une campagne de proximité. Nous devons tenir des meetings, mais du porte-à-porte”, a affirmé Lansana Komara, secrétaire administratif du RPG Arc-en-ciel, lors d’un rassemblement devant les sympathisants du parti.

Le RPG Arc-en-ciel est en lice dans plusieurs circonscriptions du pays. Les partis politiques engagés dans ce processus électoral comptent rafler le maximum de voix. Dans ce contexte, l’Union pour le Progrès et le Renouveau (UPR), dirigée par El hadj Bah Ousmane se met en ordre de bataille. Les militants et responsables du parti s’étaient réunis samedi pour partager les directives en vue d’une victoire “éclatante” pour ces joutes électorales.

Bouton retour en haut de la page
Fermer