nt7arko-VF

L’entraîneur de Manchester City, Pep Guardiola, s’est montré beau joueur mercredi au sujet du départ annoncé de l’ailier allemand Leroy Sané au Bayern Munich, en fin de saison, même s’il aurait “adoré qu’il reste”.

Il reste encore quelques détails à régler, a révélé le Catalan, mais le départ du joueur de 24 ans pour un montant de près de 55 M de livres sterling (60 M EUR), bonus compris, annoncé mardi par la presse anglaise, semble inéluctable.

“Je lui dis un grand, grand merci pour ces années ensemble et je lui souhaite le meilleur pour ce nouveau chapitre dans un club fantastique comme le Bayern Munich”, a déclaré Guardiola. Il a officié en Bavière de 2013 à 2016, avant de venir dans le nord de l’Angleterre.

“J’aurais adoré qu’il reste ici, mais il a décidé de partir”, a-t-il poursuivi avec une pointe de regret lors d’une visioconférence avant les retrouvailles, jeudi à 19h15, avec Liverpool, qui vient de déposséder les Citizens de leur couronne de double champions en titre.

Ce sera une belle occasion de montrer que son club compte bien partir en reconquête dès cette 32e journée de Premier League.

“Dans le sport, il faut toujours prouver”, a-t-il estimé.

“Nous sommes incroyablement satisfaits de ce que nous avons fait et de ce que nous faisons, mais pour des compétiteurs, ce n’est jamais assez. Le passé reste le passé. Ce que nous avons fait reste dans nos âmes et nos souvenirs, mais que le spectacle continue !”, a martelé Pep.

Le technicien en a profité pour exprimer une fois de plus le respect et la saine concurrence qui l’unit, autant qu’elle l’oppose, à son rival allemand Jürgen Klopp.

“Je ne le connais pas si bien que ça mais je l’admire, lui et la façon dont joue son équipe. C’est toujours profitable pour le monde et positif d’essayer de marquer des buts, et ce type d’entraîneurs aide beaucoup”, a-t-il jugé.

“Il veut gagner, je veux gagner, mais une fois que le match s’achève, c’est terminé. C’est mon collègue et, évidemment, je veux bien m’entendre avec tous les entraîneurs”, a conclu le Catalan.

nt7arko-VA
Bouton retour en haut de la page
Fermer