L’Américain Josef Newgarden (Penske) a été sacré champion IndyCar pour la deuxième fois de sa carrière, dimanche à l’issue du Grand Prix de Monterey, dernière course de la saison.

Simon Pagenaud (Penske), qui pouvait lui aussi être titré pour la deuxième fois après 2016, finit la saison à la 2e place, au terme d’une course remportée par l’Américain Colton Herta (Harding Steinbrenner), parti en pole position et leader tout du long.

Mais le Français, qui a fini à la 3e place sur le circuit de Laguna Seca, peut se consoler d’avoir remporté fin mai la plus prestigieuse des épreuves, les 500 Miles d’Indianapolis.

A Monterey, où il n’avait encore jamais couru, Newgarden, 28 ans, leader au classement général avant la course, a assumé son statut de favori sans prendre de risques considérés compte tenu de sa confortable avance au général avant cette ultime épreuve.

Il a fini à la 8e place. Suffisant pour lui permettre de conserver son fauteuil devant Pagenaud donc, qui échoue à 25 points, et l’Américain Alexander Rossi qui complète le podium de la saison.

Bouton retour en haut de la page
Fermer