Cinq personnes ont été tuées et 17 blessées au cours de plusieurs incidents au Ghana depuis l’élection présidentielle de lundi, qui s’était déroulée plutôt dans le calme selon les observateurs, a annoncé mercredi la police.

“Entre 07h00 le 7 décembre (jour de vote) et 10h00 le mercredi 9 décembre, nous avons recensé à travers le pays (…) 21 incidents violents liés directement aux élections, qui ont entrainé la mort de cinq personnes par balles”, a annoncé la police ghanéenne dans un communiqué et sur son compte Twitter.

Bouton retour en haut de la page
Fermer