Un adulte sur quatre a bénéficié d’une première dose d’un vaccin contre Covid-19, a annoncé, mardi, le ministre britannique de la Santé, Matt Hacock.

“Nous avons maintenant vacciné plus de 12,2 millions de personnes, soit un adulte sur quatre au Royaume-Uni”, a relevé M. Hancock, notant que 91% des personnes âgées de plus de 80 ans et 95% de celles âgées entre 70 et 79 ans avaient reçu une première dose de vaccin anti-Covid-19.

Le ministre a également précisé que le vaccin a été plus largement “accepté” par la population plus que le gouvernement ne l’avait espéré , estimant que les vaccins existants avaient “un certain effet” contre les nouvelles variantes du coronavirus, et permettaient en particulier de prévenir les formes les plus graves de la maladie.

“Les données prouvent que les vaccins existants ont un certain effet contre les nouveaux variants, en prévenant notamment les formes graves de la maladie et en réduisant la mortalité”, a relevé M. Hancock, en référence à une étude publiée dimanche par une université à Johannesburg, selon laquelle l’efficacité du vaccin d’AstraZeneca/Oxford a une efficacité limitée contre les formes bénignes du variant de coronavirus découvert pour la première fois en Afrique du Sud.

Le ministre a insisté sur la nécessiter de généraliser la distribution des vaccins, ajoutant que les discussions sont en cours avec des fournisseurs de vaccins sur la possibilité de mettre au point des injections de rappel spécifiquement conçues pour contrer les nouvelles variantes.

Pays le plus endeuillé d’Europe avec plus de 112.000 décès dus à la pandémie, le Royaume-Uni est actuellement soumis à un strict confinement après avoir subi une flambée des contaminations attribuée à un nouveau variant de Covid-19, ultra-contagieux repéré pour la première fois au Sud de l’Angleterre.

Le gouvernement britannique table sur le programme de vaccination massive pour assouplir les restrictions en vigueur dans le pays depuis décembre et ambitionne de vacciner les quatre catégories les plus vulnérables à la mi-février, soit environ 15 millions de personnes.

Bouton retour en haut de la page
Fermer