La Commission européenne (CE) a adopté, mardi, une stratégie ”ambitieuse” visant à créer un marché européen des drones à grande échelle.

La nouvelle stratégie, qui définit la manière dont l’Europe peut développer l’exploitation commerciale des drones, tout en offrant de nouvelles possibilités dans ce secteur, prévoit que les services de drones feront partie de la vie des Européens d’ici à 2030.

Sont d’abord concernés les services d’urgence, la cartographie, l’imagerie, l’inspection et la surveillance, au moyen de drones civils, ainsi que la livraison urgente de petits envois, tels que des échantillons biologiques ou des médicaments.

Dans le domaine de la mobilité aérienne innovante, comme les taxis aériens, des services réguliers de transport de passagers commenceront, selon la CE, à être proposés, dans un premier temps avec un pilote à bord, l’objectif ultime étant l’automatisation complète des opérations.

La stratégie recense également des domaines propices aux synergies entre les drones civils et de défense, ainsi qu’au renforcement des capacités antidrones et de la résilience des systèmes.

L’Exécutif va maintenant entamer les travaux relatifs aux actions phares de la stratégie sur les plans opérationnel, technique et financier pour créer l’environnement réglementaire et commercial adéquat pour l’espace aérien et le marché des drones de demain.

Il s’agit de l’adoption de règles communes en matière de navigabilité et de nouvelles exigences en matière de formation des pilotes d’aéronefs télépilotés, de la création d’une plateforme en ligne pour aider les acteurs locaux et l’industrie à mettre en œuvre une mobilité aérienne innovante et durable, de l’élaboration d’une feuille de route des technologies stratégiques relatives aux drones pour recenser les domaines prioritaires pour la recherche et l’innovation, réduire les dépendances stratégiques existantes et éviter l’apparition de nouvelles dépendances, et enfin la définition de critères pour un label volontaire indiquant qu’un drone est approuvé en matière de cybersécurité.

Ces travaux permettront, indique la CE, de préparer la voie à une exploitation commerciale à grande échelle et de garantir que l’Europe bénéficie de synergies entre les utilisations civiles, sécuritaires et militaires des drones et des technologies associées, y compris les solutions antidrones.

Selon les chiffres de la Commission européenne, depuis 2003, l’UE a investi près de 980 millions d’euros dans le développement ou l’utilisation de drones pour des applications innovantes. Elle a financé 320 projets relatifs aux drones dans le cadre de ses programmes de recherche et d’innovation.

Bouton retour en haut de la page
Fermer