Les opérations sécuritaires menées par les services de la police judiciaire à Salé, Témara, Agadir, Oujda et Meknès, durant ce mois de juin ont permis l’interpellation de 14 individus pour leur implication présumée dans des affaires de possession et trafic de matériels et outils électroniques sophistiqués utilisés pour la fraude lors des examens de baccalauréat.

Un communiqué de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique que ces opérations sécuritaires ont ciblé des annonces publiées sur les réseaux sociaux et sur les sites de commerce électronique qui vendent des puces électroniques utilisées pour recevoir des appels téléphoniques et connectées à une oreillette performante, ajoutant que lesdites opérations ont permis l’interpellation de 7 suspects à Salé et 6 autres dans les villes de Témara, Oujda et Agadir, ainsi qu’un autre à Meknès, soupçonnés d’être impliqués dans la vente de ces matériels développés.

Les opérations de perquisitions effectuées dans le cadre de cette affaire ont permis aussi la saisie de 345 puces électroniques de différents types, ainsi qu’une dizaine d’écouteurs, de batteries et de chargeurs, précise la DGSN, notant que des ordinateurs et des téléphones portables portant des traces numériques des opérations de trafic de ces matériels sur internet, ont également été saisis.

Ces opérations s’inscrivent dans le cadre des préparatifs et des opérations sécuritaires proactives menées par la DGSN, aux niveaux régional et central, visant à assurer, d’une part, le bon déroulement des examens scolaires et, d’autre part, à lutter contre le trafic et l’utilisation d’outils et de matériels utilisés dans la fraude, conclut le communiqué.

Bouton retour en haut de la page
Fermer