Le taux de chômage a nettement baissé en 2019, de 0,7 point, pour s’établir à 8,1% à la fin de l’année, marquant son plus bas niveau depuis 2008, selon les données publiées jeudi par l’Insee.

Après une pause au troisième trimestre, le taux de chômage, mesuré selon les normes du Bureau international du travail (BIT), a repris sa tendance baissière au quatrième avec une diminution de 0,4 point pour atteindre son plus bas niveau depuis fin 2008 où il était de 7,7%, a indiqué l’Insee.

Fin 2019, la France comptait 2,424 millions de chômeurs, soit 85.000 de moins sur le trimestre et 183.000 sur un an, a détaillé la même source.

Le taux de chômage a diminué nettement pour les personnes de 25 à 49 ans (–0,5 point) et celles de 50 ans ou plus (–0,5 point). Parmi les seniors, il a baissé plus fortement pour les femmes (–0,7 point) que pour les hommes (–0,3 point). Toutefois, le taux de chômage a augmenté pour les jeunes (+0,7 point), en particulier les jeunes femmes (+1,1 point).

Sur un an, la baisse du taux de chômage est plus marquée pour les femmes (–0,8 point) que pour les hommes (–0,4 point).

Selon les analystes, il s’agit d’une performance remarquable dans un contexte de croissance en net repli, sachant que le PIB français n’a progressé que de 1,2% l’an dernier, après 1,7% en 2018.

Cette performance rend l’objectif d’un taux de chômage de 7% à la fin du quinquennat “franchement atteignable”, a affirmé la ministre française du Travail Muriel Pénicaud.

Bouton retour en haut de la page
Fermer