Le marché monétaire s’est maintenu à l’équilibre du 20 au 26 novembre, conforté par l’interventionnisme de Bank Al-Maghrib (BAM) et le rehaussement des placements du Trésor, relève Attijari Global Research (AGR).

Tenant compte d’une importante levée de l’argentier de l’État sur le marché de la dette publique, l’encours moyen des injections à blanc et avec prise en pension du Trésor a connu une nette hausse pour s’établir à 11 milliards de dirhams (MMDH) contre 6,3 MMDH une semaine auparavant, souligne AGR dans sa note hebdomadaire “Weekly Hebdo Taux”.

Dans ces conditions, les taux interbancaires évoluent en ligne avec le taux directeur à 1,5%. Aussi, les taux MONIA (Ndlr, Moroccan Overnight Index Average: indice monétaire de référence au jour le jour, calculé sur la base des transactions de pensions livrées ayant comme collatéral les bons du Trésor) oscillent à 1,41%, en repli d’un point de base par rapport à la semaine dernière.

Du côté des appels d’offre de BAM, l’institution d’émission continue à satisfaire 100% de la Demande des banques. Les injections hebdomadaires à travers les avances à 7 jours baissent à 38,9 MMDH contre 40,5 MMDH une semaine auparavant.

La Banque centrale intervient dans le circuit monétaire à hauteur de 64,9 MMDH à travers les pensions livrées, les prêts garantis et les swap de change, en augmentation de 2 MMDH en une semaine, fait savoir la même source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer