Les recettes du Fonds spécial pour la lutte contre la pandémie du Coronavirus (Covid-19) ont atteint 32,7 milliards de dirhams (MMDH) à la date du 18 mai, tandis que les dépenses s’élèvent à 13,7 MMDH, a indiqué, mardi, le ministre de l’Économie, des finances et de la réforme de l’administration, Mohamed Benchaâboun.

Plus de 2,2 MMDH ont été alloués à l’acquisition d’équipements médicaux nécessaires pour lutter contre la pandémie, a fait savoir M. Benchaâboun lors de la séance des questions orales à la Chambre des conseillers.

A ce jour, a-t-il dit, 743 lits de réanimation, 664 lits d’hospitalisation et 348 respirateurs ont été acquis, en plus de plusieurs autres équipements médicaux, affirmant que le ministère veille à doter le département de la Santé des ressources financières nécessaires en fonction de l’évolution de la situation épidémiologique.

Le ministre a en outre souligné que 11,5 MMDH ont été mobilisés pour financer les mesures prises dans le cadre du Comité de Veille Economique (CVE) notamment les salariés déclarés du secteur formel et les ménages opérant dans le secteur informel, en arrêt temporaire de travail à cause de la pandémie.

Il a, à cet égard, rappelé les différentes mesures et procédures prises en faveur des salariés déclarés à la CNSS, en arrêt temporaire de travail, ainsi que les ménages opérant dans le secteur informel.

Outre les mesures visant ces deux catégories, le CVE a approuvé un ensemble de mesures en faveur des entreprises touchées par cette pandémie, notamment les très petites, petites et moyennes entreprises (TPE et PME) et professions libérales, a-t-il poursuivi.

En soutien aux mesures prises par le CVE, M. Benchaaboun a noté que Bank Al-Maghrib (BAM) a adopté d’autres mesures concernant la politique monétaire et les règles prudentielles visant à augmenter la capacité de refinancement des banques.

Il a également passé en revue les différentes mesures prises pour accompagner les établissements de crédit sur le plan prudentiel et qui portent sur les exigences en matière de liquidité, les fonds propres et le provisionnement des créances dans le but de renforcer leur capacité à soutenir les ménages et les entreprises en pareilles circonstances.

Le ministre a, à cette occasion, salué les efforts déployés par les différents acteurs, notamment les départements ministériels concernés, le secteur financier, la CGEM, la fédération des Chambres de commerce et d’industrie et de services, la fédération des Chambres d’artisanat, la Caisse centrale de garantie et la CNSS, pour faire réussir l’ensemble des mesures prises dans le cadre de la lutte contre la pandémie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer