La Fondation Nationale des Musées (FNM) a rendu, au musée Mohammed VI d’art moderne et contemporain (MMVI), un hommage posthume à la figure de proue de l’art contemporain marocain, l’artiste peintre Mohamed Melehi, décédé en octobre dernier.

Ce vibrant hommage, tenu en présence de la famille et de ses amis du défunt artiste, a été marqué par les témoignages des proches de ce dernier, et rehaussé par la projection d’une capsule vidéo intitulée: “la transcendance d’un fait pictural” à la mémoire du regretté, affichant notamment des mots du président de l’Institut du Monde Arabe, Jack Lang, de l’écrivain Tahar Benjelloun, de l’écrivaine Toni Maraini et du poète Mostafa Nissabouri, en plus d’une élégie récitée par Mohamed Bennis.

“Personnalité pivot dans le Maroc contemporain”, Mohamed Melehi a réussi la réconciliation entre l’authenticité et la modernité marocaine, a précisé le ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Othman El Ferdaous dans sa déclaration à la MAP, soulignant que “cette réconciliation est un élément très important pour bâtir les nouvelles générations”.

M. El Ferdaous a en outre invité les professeurs et parents, en compagnie des enfants, à visiter les œuvres du regretté artiste au MMVI pour s’imprégner d’un art marocain authentique, “décomplexé, solaire et optimiste dans son mouvement”.

Cet hommage a été l’occasion de faire la lumière sur la générosité artistique du défunt, conformément au “rôle de la FNM dans la promotion des artistes qui ont marqué la scène”, a indiqué le président de la Fondation, Mehdi Qotbi, tout en relevant la “place essentielle de la culture au Maroc”, qui a permis aux musées de rester ouverts, durant la pandémie de Covid-19, dans le strict respect des protocoles sanitaires.

“Les musées sont un lieu de lumières et de couleurs essentiel”, a-t-il dit.

Évoquant l’importance du rôle de la culture dans l’édification de la future génération, M. Qotbi a révélé à la MAP qu’un projet d’accord tripartite est en cours d’élaboration entre le ministère de la Culture, de la jeunesse et des sport, le ministère de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique et la FNM pour mettre en place “un passe qui va permettre aux enseignants la gratuité des musées et des monuments”.

Pour sa part, le ministre de l’Éducation nationale, de la formation professionnelle, de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Saaïd Amzazi, a souligné, dans une déclaration similaire, qu’à travers ce projet d’accord, son département, aux côtés de la FNM, visent à “promouvoir la culture en permettant aux enseignants d’accéder aux musées de manière gratuite”.

S’arrêtant sur l’hommage rendu à Mohamed Melehi, M. Amzazi a déploré la perte d’une “importante figure artistique dans la scène marocaine”, qui incarne par son art “une facette de la culture très importante pour la nouvelle génération, qu’il faudrait s’approprier pour l’inculquer aux élèves et ainsi la perpétuer”.

A l’occasion de cet événement, qui a connu la présence d’une pléiade de personnalités du monde des arts, de la culture et des médias, une plaque commémorative a été dévoilée au MMVI dans la salle qui porte dorénavant le nom de Mohamed Melehi, en plus de l’exposition des œuvres de l’artiste dans le cadre de l’évènement : “Les peintres marocains dans les collections nationales, de Ben Ali R’bati à nos jours”.

Bouton retour en haut de la page
Fermer