Le Fonds monétaire international (FMI) a indiqué que la croissance économique du Bénin en 2020 devrait se chiffrer à 3,2%, rapportent mercredi des médias.

 Selon le FMI, cette baisse sera due aux effets combinés de l’actuelle pandémie de Covid-19 et de la fermeture prolongée des frontières terrestres avec le Nigeria. 

“Les restrictions imposées par le Covid-19 sur l’activité domestique, la baisse substantielle de la demande extérieure et les perturbations du commerce mondial et des chaînes d’approvisionnement” devraient contribuer fortement à faire décélérer une croissance qui depuis quelques années, était sur une courbe ascendante grâce notamment aux exportations de coton, dont le pays est l’un des principaux producteurs en Afrique de l’Ouest.

 Cette situation devrait entraîner une baisse des recettes attendues pour l’année en cours. Avec l’augmentation des dépenses de santé et des mesures de soutien à l’économie en pleine pandémie, qui devrait coûter au pays 1,7% de son PIB selon le FMI.

“Les autorités sont en train de mobiliser des financements supplémentaires auprès du FMI et d’autres partenaires internationaux pour financer la hausse du déficit budgétaire. Alors que la dette publique devrait atteindre 43,3 pour cent du PIB en 2020, les autorités restent pleinement dédiées à l’objectif de soutenabilité budgétaire ancré dans une baisse constante du ratio de la dette publique sur le PIB à moyen terme, à mesure que la crise s’atténue” ajoute le FMI.

 L’institution de Bretton Woods a annoncé qu’elle accéderait à la demande du gouvernement béninois d’augmenter le soutien financier du Fonds. Cela devrait permettre aux autorités du pays de faire face à la pandémie.

Bouton retour en haut de la page
Fermer