Près de 11.500 personnes ont été forcées à se déplacer, depuis octobre dernier, suite à la montée soudaine des eaux dans la capitale tchadienne N’Djamena.

Bouton retour en haut de la page
Fermer