Les violences post-électorales provoquées, en Guinée, par la proclamation de sa victoire à la présidentielle de dimanche par l’opposant Cellou Dalein Diallo ont fait 10 morts.

Bouton retour en haut de la page
Fermer