Le procureur anti-corruption au Ghana, Martin Amidu, a démissionné lundi soir, accusant le chef de l’Etat Nana Akufo-Addo “d’ingérence politique” dans son travail.

Bouton retour en haut de la page
Fermer