Une étude de la DEPF et le PCNS a relevé la nécessité d’infléchir les accords de libre-échange (ALE), déjà conclus par le Maroc, dans le sens d’accords de « co-développement ».

Bouton retour en haut de la page
Fermer