Un partenariat vient d’être noué entre l’UNESCO et le maitre-artisan Abdelkader Louriaghli pour la création d’un atelier de formation des apprentis au Brocart, un métier menacé de disparition.

La cérémonie de signature du contrat de partenariat a réuni à Fès, des responsables de l’UNESCO, de la direction régionale de l’artisanat et de l’économie sociale, de la Chambre d’artisanat de la région Fès-Meknès et de la direction de la formation professionnelle et de la formation continue des artisans au ministère du tourisme et de l’artisanat.

L’atelier de formation, qui s’étalera du 03 mars 2021 au 03 mai 2022, permettra de former huit jeunes aux techniques du métier du Brocart, dont Abdelkader Louriaghli est le dernier des maîtres au Maroc.

Un programme de formation détaillé sera mis en place par le maitre-artisan, avec l’objectif d’assurer la transmission des connaissances et des expertises aux jeunes apprentis.

Cette initiative s’inscrit dans le cadre de l’approbation par le Maroc, le 14 février 2006, de la convention de l’UNESCO pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, et de l’Accord de Projet signé par les deux parties, le 17 octobre 2017 au siège de l’UNESCO-Paris pour “l’élaboration et la mise en place d’un Système des Trésors Humains Vivants au Maroc”.

Ce partenariat tend à sauvegarder les métiers de l’artisanat menacés de disparition et assurer leur continuité, en tant que composante essentielle de l’identité nationale et du patrimoine culturel immatériel.

Le Système des Trésors Humains Vivants au Maroc consiste en la mise en place de mécanismes qui assureront la transmission continue des connaissances traditionnelles et des compétences, à travers la préservation des connaissances, des compétences, des pratiques et techniques indispensables à la continuité.

Il permet de reconnaitre et soutenir des personnes qui incarnent la sagesse traditionnelle, de former les jeunes générations dans les connaissances et les compétences traditionnelles et d’encourager les jeunes à apprendre à utiliser et à transmettre la connaissance.

Bouton retour en haut de la page
Fermer