Le conseil de la commune de Fès, réuni mercredi en session ordinaire du mois de février, a adopté une annexe complétant une convention destinée à améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap dans la ville.

L’annexe de ladite convention, liant le ministère de la famille, de la solidarité, de l’égalité et du développement social à la commune de Fès et adoptée en mai dernier, fixe la contribution du ministère à 2,35 millions de DH et de la commune à un million de DH.

Cette convention intervient en application du principe d’égalité des chances pour toutes les couches de la société, à travers la promotion des droits des personnes à mobilité réduite et l’amélioration de leur accès aux divers espaces, installations et services publics, selon la commune.

Elle s’inscrit dans le cadre du programme national ‘’villes accessibles’’ visant à améliorer la mobilité des personnes en situation de handicap dans la ville et leur faciliter l’accès aux passages routiers, aux services publics et aux autres espaces.

En vertu de cet accord, le ministère s’engage à mobiliser, dans le cadre de son budget 2020, un montant de 2,35 MDH pour le financement de la réalisation des accès destinés aux personnes à mobilité réduite au niveau de certains établissements et espaces à Fès, sur la base des résultats de l’étude-diagnostic réalisée dans ce cadre.

La commune de Fès s’engage, de son côté, à réaliser l’étude topographique des accès au niveau du centre-ville, ainsi que les travaux relatifs à certains accès, espaces et établissements.

Plusieurs autres conventions ont été soumises à l’examen et à l’approbation des membres du conseil, dont celles relatives à la révision de la décision fiscale concernant les terrains de proximité, la décision portant définition de l’intervention des contrôleurs assermentés en ce qui concerne les contraventions liées au service public de stationnement et la décision organisationnelle relative à la création et l’exploitation des salles de fêtes.

Dans une déclaration à la MAP, le président de la commune de Fès, Idriss El Azami El Idrissi, a souligné que cette réunion, qui s’est déroulée dans un climat ‘’positif’’, a été marquée essentiellement par l’adoption de plusieurs décisions organisationnelles et d’investissement, citant dans ce cadre, les décisions liées à la Société de développement relative à la gestion des parkings et à l’organisation de la création et l’exploitation des salles de fêtes.

Concernant l’investissement, M. El Azami a fait état de la mobilisation (vente ou location) d’un foncier communal au niveau de Oued Fès pour la création d’un complexe de loisirs et la reconduction du contrat de location du terrain situé dans la commune de Chrarda Boughazouan servant de décharge contrôlée.

Lors de cette session, d’autres projets ont été adoptés, notamment la délimitation des voies publiques, les noms des avenues relevant de la commune de Fès et le partenariat entre la commune de Fès et l’association ‘’Cercle Eugène Delacroix’’, qui définit le cadre et les mécanismes de coopération entre les deux parties.

Bouton retour en haut de la page
Fermer