Fès, ville séculaire, terre de dialogue et symbole de la coexistence, a abrité, les 22 et 23 novembre, la 9ème édition du Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies.

Le choix de la ville impériale pour accueillir cet événement international de premier plan n’est pas fortuit, mais plutôt compte tenu de son statut de ville millénaire et capitale spirituelle et scientifique du Royaume du Maroc.

D’ailleurs, Fès a toujours été un carrefour des cultures et des civilisations et un lieu de rencontre et de diffusion des valeurs de dialogue, de paix et d’entente. La cité idrisside incarne par excellence cette dimension, à travers son histoire, sa spiritualité et ses différents forums de renommée internationale, dont le Festival des musiques sacrées du monde, le Festival de la culture soufie, ainsi que d’autres événements marquants qui connaissent la participation de personnalités de divers horizons reconnues à l’échelle internationale.

L’accueil par le Royaume de cet événement mondial réaffirme son attachement aux valeurs de dialogue entre cultures et religions, ainsi que la reconnaissance du rôle agissant du Maroc en tant que membre fondateur de l’Alliance des civilisations.

En témoigne la deuxième édition de la Conférence internationale sur le dialogue des cultures et des religions, organisée à Fès en septembre 2018 sous le thème “Altérité en questions”.

A l’ouverture de cette manifestation internationale, SM le Roi Mohammed VI avait adressé un message aux participants dans lequel le Souverain a souligné que “Fès, ville séculaire, a toujours constitué une terre de dialogue, un symbole de tolérance et de coexistence, un haut lieu de spiritualité”.

Le Souverain avait relevé que l’hospitalité marocaine, inscrite au cœur des mœurs du pays, “recouvre aussi une forme de générosité de l’esprit, où se développent le respect et l’acceptation de l’Autre, où s’épanouit la diversité culturelle. Cette caractéristique qui fait du Maroc une nation plurielle et diverse dans le cadre de l’unité nationale, Nous l’avons déclinée en une série d’actions nationales, régionales et internationales”.

Et Sa Majesté le Roi d’ajouter que “depuis Notre Accession au Trône, Notre engagement à promouvoir ces nobles idéaux ne s’est jamais démenti et Nous avons inlassablement œuvré à consolider les acquis engrangés par le Maroc au fil des âges”.

“Au Maroc, il n’y a pas de différence entre citoyens musulmans et citoyens juifs, qui célèbrent toujours ensemble leurs fêtes religieuses respectives”, a poursuivi le Souverain, affirmant que “de tout temps, les Chrétiens de passage ou résidant au Maroc ont toujours bénéficié du droit d’exercer leur culte dans les églises. Certains de nos Ancêtres les Sultans avaient même fait don d’un lot de terrains pour la construction d’une église qui, aujourd’hui encore, accueille des fidèles”.

Pour cette neuvième édition, dont le thème central est la promotion de la paix et de la coexistence, elle a connu la participation d’une élite de militants des valeurs de paix, de dialogue et de coexistence, qui ont discuté des  des pistes susceptibles d’instaurer la paix, l’unité et la solidarité des peuples.

A noter que le Forum mondial de l’Alliance des civilisations des Nations Unies se tient dans un contexte mondial extrêmement difficile marqué par une multitude de défis, allant de la montée en puissance de l’extrémisme violent, du terrorisme, de la xénophobie, du discours haineux au racisme, à la discrimination et au radicalisme.

Bouton retour en haut de la page
Fermer