Le résultat net de la société de travaux publics Fenie Brossette s’est établi au premier semestre 2019 à -48,7 millions de dirhams (MDH) constitué de 95% de provisions, indique le Groupe dans une communication financière publiée sur le site de la bourse de Casablanca.

Le résultat non courant s’est élevé, quant à lui, à -33,4 MDH à fin juin intégrant une provision de 33,2 MDH relative aux filiales africaines, dont 15 MDH faisant suite au prononcé d’un arrêt de la cour d’appel du 12 juillet 2019 condamnant Fenie Brossette Côte d’Ivoire à verser la somme de 28 MDH à la société Cotradis, précise la même source, relevant que l’exécution provisoire avait déjà été provisionnée à hauteur de 13 MDH dans les comptes de 2017.

Durant le premier semestre, le chiffre d’affaires a atteint 286 MDH, en hausse de 7,2% par rapport à la même période de l’année précédente.

Néanmoins, la baisse des marges et le déstockage relatif aux produits des activités abandonnées ont impacté le bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (EBITDA), qui s’est établi à -3,8 MDH contre +12,6 MDH au 1er semestre 2018.

Quant à l’endettement net et grâce aux efforts continus d’optimisation de son besoin en fonds de roulement, il s’est situé à 103 MDH à fin juin 2019, soit une amélioration de 16,5 MDH depuis le 31 décembre 2018.

MAPB000000

Bouton retour en haut de la page
Fermer