La province de Fahs-Anjra a connu, depuis 2003, la création de 14 établissements d’enseignement secondaire collégial et qualifiant et la réhabilitation de 120 écoles, grâce aux initiatives de nombreux partenaires institutionnels.

Selon un bilan présenté récemment lors de la cérémonie de remise du Prix Tanger Med pour l’excellence, les efforts consentis par les différents acteurs ont permis la création de 08 établissements d’enseignement secondaire collégial et 06 établissements secondaire qualifiant, dont un lycée technique et la mise à niveau de 120 écoles d’enseignement primaire au profit de 10.450 élèves.

Ce résultat est le fruit des efforts consentis par le ministère de l’Éducation nationale, à travers l’Académie régionale d’éducation et de formation (AREF) de Tanger-Tétouan-Al Hoceima et la direction provinciale de l’Éducation nationale de Fahs-Anjra, ainsi que la Fondation Tanger Med pour le développement humain, l’Agence de développement du Nord et les autorités locales.

Il a été également mis à la disposition un service de transport scolaire gratuit au profit 4.150 élèves, en plus de la création de 06 Dar Talib et Dar Al fatate avec une capacité d’accueil annuelle s’élevant à 700 élèves et l’appui de 06 écoles dans leurs efforts pour obtenir le label écologique “Pavillon Vert”, ainsi que la création de salles d’enseignement préscolaire dans les établissements d’enseignement publique.

Ces efforts ont permis aux établissements scolaires de la province d’enregistrer en 2013 leur première promotion du baccalauréat, tandis que le nombre de diplômés à avoir obtenu le Prix Tanger Med pour l’excellence a atteint 60 élèves au cours des six dernières années.

Les établissements scolaires relevant de la direction provinciale de l’Education nationale de Fahs-Anjra ont réalisé un taux de réussite de 94% aux examens du baccalauréat au titre de l’année scolaire 2018-1019, soit le deuxième taux le plus élevé au niveau national, avec un taux de réussite de 97% pour les filles et de 100% dans les centres d’accueil Dar Talib et Dar Al Fatate.

Bouton retour en haut de la page
Fermer