L’agence européenne de police criminelle “Europol” a annoncé avoir saisi une quantité importante de médicaments potentiellement dangereux d’une valeur estimée à treize millions d’euros, destinés aux consommateurs pris de panique par la crise du coronavirus.

Europol qui a coordonné une opération rassemblant les autorités de 90 pays, a également indiqué, dans un communiqué, que cette opération a permis l’arrestation de 121 personnes et le démantèlement de 37 organisations criminelles.

La pandémie de coronavirus est une opportunité pour les criminels, relève l’agence policière européenne qui cite parmi les objets saisis, notamment 34.000 masques chirurgicaux contrefaits dont la plupart étaient vendus en ligne.

D’ailleurs, plus de 2.000 liens vers des sites web vendant des produits liés au Covid-19 ont été détectés, selon Europol.

Et d’ajouter que l’opération a montré une augmentation alarmante des médicaments antiviraux non homologués et de l’hydroxychloroquine, un médicament contre le paludisme actuellement testé contre le coronavirus. Des stocks de vitamine C, d’analgésiques, d’antibiotiques et d’autres compléments alimentaires ont également été confisqués, selon la même source.

Bouton retour en haut de la page
Fermer